VICTORIA KLOTZ

Actualités

"Le guétali"

Exposition Chasse et chassé, domaine de la Garenne Lemot

Jusqu'au 13 octobre 2013

tous les jours sauf le lundi de 14h à 17h30

http://www.loire-atlantique.fr/jcms/cg1_260563/exposition-chasse-chasse

kiosque

ENTREE SUR LE SITE WEB - ENTER

portrait site

Victoria Klotz est née au moment où les artistes du Land Art ouvrent la voie d’une réflexion nouvelle sur la nature, où le monde rural traditionnel subit de profonds bouleversements et où un écologisme naissant semble pouvoir affirmer un renouveau sociétal. Dans ce contexte, nombre de démarches artistiques contemporaines se sont développées. Étrangement, rares sont celles qui, à l’instar de celle de Victoria, ont mis en dialogue ces multiples ressources qui fondent aujourd’hui encore le rapport parfois conflictuel, que nous entretenons avec notre environnement.
Le travail que Victoria Klotz mène depuis 1997 apporte justement un nouvel éclairage sur cette question en interrogeant, sans nostalgie, le fragile équilibre qui existe entre l’homme et le monde qui l’abrite, questionnant en particulier nos relations à la nature ou l’animalité qu’elle fut sauvage ou domestiquée. Consciente que l’humanité doit revenir à une utilisation plus équitable du monde, mais refusant de s’asservir aux morales qui gouvernent l’air du temps, Victoria Klotz n’hésite pas à fonder son travail sur une relation intime avec la part sauvage qui nous habite en réhabilitant par exemple les usages d’une ruralité surannée. Chasseresse, Victoria Klotz élève donc, sans complexes, les stratégies du pistage et de l’affût au rang du sublime et remet au goût du jour des réalités oubliées qui pour certaines sont considérées comme honteuses : Ainsi le plaisir d’une pêche, l’observation patiente d’une scène animalière ou les traditionnels repas d’après chasse, sont autant de sujets qu’elle traite comme de véritables puissances de transformation d’un réel apparemment dépassé. (...)


En un peu plus de dix années de pratique Victoria Klotz a développé un travail riche et complexe, qui souvent prend naissance dans des textes que lui inspire une nature à la puissance toute mentale. Écrits, lectures, ou dispositifs sonores sont autant de moyens pour elle de rendre à nouveau audibles les usages d’un ancien monde que la modernité a rendus secrets. Et c’est ainsi que, sans contradiction, elle utilise les langages de son temps. Quand  chez d’autres, installations, performances, vidéos et photographies confinent à la griserie technologique, quand sciences et savoirs modernes « folklorisent » les attendus d’une rusticité dépossédée, Victoria Klotz elle, illustre à merveille qu’elle sait être artiste et dépositaire vigilante de la relation duelle, mais non moins réciproque, que nous entretenons à notre environnement. Car c’est en pleine harmonie avec cette science émergente qu’est l’éthologie qu’elle semble nous avertir : si l’homme continue à refuser sa part animale, il risque bien lui aussi de disparaître.

 

Magali Gentet

Directrice du centre d'art Le Parvis